Sport Body Administration

20.03.14 au 15.04.14

SPORT BODY ADMINISTRATION
(collaboration avec la HEAD)

Curateurs:
Karen Alphonso et Jules Spinatsch
Liste de participants:
Asalya Israilova, Samuel Lecocq, Emmanuel Loiseau, Juliette Russbach, Mélanie Veuillet.

Présentée du 20 mars au 5 avril 2014 au Labo à Genève, l’exposition Sport-Body-Administration est le re?sultat d’un workshop mené sur une année par Jules Spinatsch, photographe-artiste, avec des éudiants de l’option Information / Fiction de la Haute e?cole d’art et de design – Genève.

Abordant l’univers du sport du point de vue des fédérations internationales et des organisations, il s’agit de ne pas montrer des corps à l’entrainement ou en compétition mais les efforts administratifs et techniques qui rendent possible et re?gulent les diverses disciplines sportives. Le terrain d’investigation du workshop se trouvait juste devant la porte : c’est autour du lac Léman que s’est installé le Comite? International Olympique à la fin du 19ème siècle, rejoint progressivement par presque toutes les fédérations internationales. Les diffe?rentes instances de contro?le, cre?e?es par le CIO, comme le Tribunal Arbitral du sport, les agences anti-dopage ou les socie?te? voue?es a? la commercialisation du sport se sont e?galement implante?es a? co?te? des fe?de?rations sportives.

Depuis 1896, date des premiers Jeux Olympiques des temps modernes disputés à Athènes, presque toutes les nations ont rejoint le Comite? Olympique et peuvent participer au Jeux ; même si certaines d’entre elles ont un système politique peu compatible avec l’esprit humaniste de?fendu par Charte Olympique. Cette contradiction, ainsi que la taille toujours plus importante des jeux, en font un e?ve?nement sportif sous haute influence politique et e?conomique. Au fond, la re?alite? actuelle des jeux est aussi peu libre de l’emprise politique que peut l’e?tre le marche? du libre-e?change.

Ce projet a débute? avec une visite de la bibliothe?que du CIO a? Lausanne ainsi que des promenades dans des institutions, jardins et sie?ges de fe?de?rations sportives. Dans les mois suivants, les e?tudiants ont de?veloppe? des projets personnels dont nous pouvons voir aujourd’hui une se?lection des re?sultats.