Breach the protocol – Labo’s ten years group show

Group show
15 11 18 – 23 03 19

Part 1
15 11 18 – 05 12 18

Part 2
06 12 18 – 05 01 19

Part 3
24 01 19
07 02 19
07 03 19
23 03 19

Le Group show démarré en novembre 2018 marque les dix ans d’activités du Labo et approfondit le concept d’exposition évolutive infinie déjà tenté fin 2015 avec l’expositon [?] [?] [r]. Cette fois, l’invitation amena les artistes à réfléchir à la structure, du point de vue architecturale et philosophique.
Partant de la proposition d’une restructuration collaborative, les artistes proposèrent dans un premier temps des interventions directement sur le lieu: révélation, soustraction, transformation. D’autres concepts se déployèrent dans l’espace sous forment conceptuelles ou poétiques.
Les multiples ouvertures faisant office de vernissages au sein de cette même exposition permet de voir l’évolution de certains projets, et l’ajout de nouvelles pièces. Ce projet aux possibles exponnentiels déclenche un processus amenant à la notion d’un projet infini par addition et soustraction continuel différé sur divers espaces dans des temporalités décalées, instauré par le dépliement des espaces, eux, définis: Vitrine – Espace – Cave.

L’exposition dense et foisonnante donne à voir diverses interprétations de la proposition de départ tout en visitant les possibles d’un espace d’art indépendant. Les multiples ouvertures faisant office de vernissage donnent à voir chaque mois, une nouvelle exposition avec les mêmes artistes, de nouveaux artistes, les mêmes pièce et de nouvelles pièces.

Le group show neverending show est prolongé jusqu’au 15 mai 2019.

 

Feuille de salle

Remerciement aux techniciens: Christopher Lamielle, Murat Bulut Aysan pour leur aide technique et à tous les artistes qui se sont investis dans ce projet.

Group show part1

15 11 18 Première partie

Jérôme Baccaglio
Thomas Bonny
Harold Bouvard
Caine, Kozacioglu, Lourie et Stücklin
Basile Dinbergs
Aloïs Godinat
Nelly Haliti
Andreas Hochuli
Guy Meldem
Carisa Mitchell
Damián Navarro
Vanessa Urben

Regroupant 26 artistes, le Group show démarré en novembre 2018 marque les dix ans d’activités du Labo et approfondit le concept d’exposition évolutive infinie déjà tenté fin 2015 avec l’expositon [?] [?] [r].

Cette fois, l’invitation amena les artistes à réfléchir à la structure, du point de vue architecturale et philosophique. Partant de la proposition d’une restructuration collaborative, les artistes proposèrent dans un premier temps des interventions directement sur le lieu: révélation, soustraction, transformation. D’autres concepts se déployèrent dans l’espace sous forment conceptuelles ou poétiques.

Les multiples ouvertures faisant office de vernissages au sein de cette même exposition permettent de voir l’évolution de certains projets, et l’ajout de nouvelles pièces. Ce projet aux possibles exponentiels déclenche un processus amenant à la notion d’un projet infini.

La méthode appliquée additionne et soustrait des œuvres et les disposent de manière différée dans les divers espaces dans des temporalités décalées, instauré par le dépliement des espaces, eux, défini: Vitrine – Espace – Cave.

L’exposition dense et foisonnante donne à voir diverses interprétations de la proposition de départ tout en visitant les possibles d’un espace d’art indépendant. Les multiples ouvertures faisant office de vernissage donnent à voir chaque mois, une nouvelle exposition avec les mêmes artistes, de nouveaux artistes, les mêmes pièces et de nouvelles pièces.

Laborare

Waiting rooms

Salle d’attente imaginée par Nelly Haliti avec un tableau de Akiyoshi Dechenaux.

Le projet Waiting rooms (mai – septembre 2018) regroupe les projets des artistes: (dans l’ordre chronologique des expositions) Nathalie Rebholz, Carl June, Nelly Haliti, Basile Dinbergs, Andreas Kressig, Vanessa Urben, Andreas Hochuli, AAA, Guy Meldem

WR 01 – Drive
WR 02 – Echoes
WR 03 – Cécile Laporte
WR 04 – Artist Talk – DONATELLA BERNARDI
WR 05 – Perrine & Paul – concert
WR 06 – Joyfully Waiting
WR 07 – You would
WR 08 – Waiting for Akiyoshi – exposition
WR 081 – Bookshop 3
WR 091 – ON EST ENSEMBLE – résidence
WR 092 – ON EST ENSEMBLE – exposition
WR 092 – ON EST ENSEMBLE – repas
WR 101 – ONNN
WR 102 – Vitrine AAA
WR 103 – Workshop HEAD
WR 104 – Vitrine 7 – GUY MELDEM

Projet Waiting Rooms

Le projet Waiting rooms pensé dans l’idée d’explorer les interstices, et tirer la force des temps en suspends souvent laissés entre deux expositions comme un espace vide en démontage et montage. Ces temps d’attente, préparatoire ou en modulation donnent à voir de nouveaux pans et peuvent se laisser explorer. La particularité de décaler les efforts et prendre chaque instant comme montrable, donne visible au publique les instants de montage, laisse percevoir les processus de créations. L’espace devient ainsi un espace de workshop, ou une résidence d’artiste en production d’œuvre.

L’espace devient libraire le temps de du démontage, espace de consultation d’éditions, ou alors espace de convivialité accueillant des performances sonores et gustatives. La salle d’attente est parfois une salle d’écoute, le temps d’un concert ou le temps d’une conférence. L’idée était donc d’accentuer la présence et de ne pas abandonner le lieu. Montrer que chaque instant est un partage.

Vitrine 7 – Guy Meldem

  1. Acid Rain Welcome 2018 mortier, pigments, acrylique, papier, et vernis sur toile, bois et charnières
  2. Affix achromat cryptos 2018 mortier, pigments, acrylique et papier sur toile, bois et charnières
  3. Edentulouslade alula 2018 mortier, pigments et acrylique sur miroir, bois et charnières

Vitrine AAA

Alexandre Amacker-Althaus
After all he keeps me alive, 2018
Installation, (fauteuil, table, lampe, magazines d’art, boites de Xanax), dimension variable

 

 

Texte by : Hannah G. Glasberg.
Alexandre AMACKER se met à nu! et seulement pour une semaine dans la vitrine du LABO. Un savant cocktail d’Art et de Xanax pour lui permettre de tenir dans l’ennui de la foule. Entouré d’Art, et de trop d’art, Alexandre A.-A. se dévoile en vitrine de jour et de nuit pour une performance unique.
Visible jusqu’au 15 10 18

Friday night’s performance

21st century design moves and operates beyond image and objects to encompass any sensory medium that affect experience and emotion.

This project suggests ‘research’ as a device that can help develop a project outside each individual designer’s ability. It will be about active/productive research as much as about exploring the means by which to produce a live event in a public space, thus generating a memory that will become part of the very history that you would have been researching.

The title ‘Everything that happens here’ sets a boundary within which all information, people, objects and ideas, past and present, are fair game.

Everything that Happens Here >>>> Everything that Will Happen Here >>>> Everything that’s Happening Here >>>> Everything that Happened Here

RESEARCH/FIND         DESIGN/PRODUCE           PERFORM/DOCUMENT      THE REST IS HISTORY

Everything That Happens Here

A four-day project that asks students to curate a film night that presents the local area. Historic short films from the 20th century and new films, combined with music, performance, poetry and objects, become the tools to affect mood and inform/inspire the audience.

The project introduces the idea that design in the 21st century moves beyond image and objects to encompass any sensory medium that affect experience and emotion. The project suggests research as a device that can help fuel and develop a project beyond an individual designer’s expected responses.

The film night will be at the end of the project week in a local venue.

The title ‘Everything That Happens Here’ sets a boundary, within which all local information, people, objects and ideas are fair game, past and present.

Thirty students from the design course (first and second year) will be divided into ten groups of three. Each group will be asked to prepare ten minutes of the event. The groups will be given a time period as a starting point and films will be shown in chronological order.

Teaching will be delivered by Jasia and William Warren. Tuesday morning will be a series of exercises aimed at pushing students towards new collective thinking and subsequent days will be spent in tutorials, researching, filming, programming and preparing for Friday night’s performance.

Background to Tutors
Jasia is a web designer specializing in user experience and an event and festival organiser. William is a senior lecturer and furniture and product designer whose main drive is improving the emotional impact of the built environment.

ONNN – Andreas Kressig

Proposition de Andreas Kressig> bar à saké & agencement

On est ensemble

On est ensemble
un projet de Basile Dinbergs

Résidence du 10 juillet au 29 août 2018
Exposition à partir du 28 juillet, visite sur rendez-vous: contact@espacelabo.net
Repas ouvert à tous et prix libre les mercredis 15 / 22 / 29 août 2018

Ouverture au public samedi 28 juillet à 18h
Repas les 15 / 22 / 29 août 2018
Visite sur rendez-vous : contact@espacelabo.net

L’exposition entre dans le cadre du projet waiting rooms et a le soutien du Fonds cantonal d’art contemporain, OCCS – DIP, Genève.